sábado, 20 de março de 2010

Ivan Schneedorjer

JOUR DE VENT

On se rassemble sur une vaste étendue

au bord de la ville

On se reconnaît vaguement

Pourquoi si timides? Nul nom

Chacun prend soin de son cerf-volant

Le ciel en est plein ..

Le premier cerf-volant s'est détaché

et disparaît comme un point dans le lointain

À qui le prochain tour?

En fin de compte le regard qu'on lève

vers le ciel pur comme balayé

est même impatient

notre regard de gris temoins

des étendues vastes


Ivan Schneedorjer
Anthologie de la poésie tchèque contemporaine
1945-2000
Poésie/Gallimard

Etiquetas:

0 Comentários:

Enviar um comentário

Subscrever Enviar comentários [Atom]

Hiperligações para esta mensagem:

Criar uma hiperligação

<< Página inicial